№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
PDF-версия PDF-версия (вертикальная) PDF-версия (крупный шрифт) PDF-версия (с большим полем) Версия для копирования в MS Word
Вариант № 3418

1.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Qui est Romain Beaumard?

 

1) Pédagogue.

2) Explorateur.

3) Chercheur.

Расшифровка записи

Journaliste: Entre 2005 et 2006, l‘explorateur Romain Beaumard a parcouru

8 000 km à travers la Sibérie, affrontant neige et vent avec son attelage de 10

chiens. Il évoque les conditions extrêmes de ces contrées pour lesquelles

l’adaptation reste le mot-clé. Les chiens ne souffrent pas du froid et peuvent

résister à de très basses températures. Par contre, ils sont très sensibles au vent.

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi?

Romain Beaumard: Il s’agit d’un phénomène très simple et bien connu . Un corps

vivant perd un degré par mètre seconde de vent. Il est donc préférable d’être

exposé à une température de -50°C sans vent qu’à une température de -20°C avec

un vent de 40 m/s. Tous les animaux sauvages qui habitent dans le grand Nord

connaissent inconsciemment ce phénomène. Les loups par exemple s’arrêtent pour

se reposer dans des endroits parfaitement abrités du vent.

Journaliste: Comment s’est déroulé l’entraînement chez vous, au Québec, pendant

un an? Comment procédez-vous pour préparer vos chiens de traîneau à effectuer

des trajets de parfois plus de 100 km?

Romain Beaumard: C’est un entraînement progressif qui vise à gérer le plaisir

des chiens. Ils aiment en effet courir, il faut donc que cela reste un plaisir. Le but

est de ne jamais pousser les chiens au maximum de leurs capacités, ainsi les chiens

auront toujours la frustration de ne pas avoir atteint leurs limites. Ils vont ensuite

compenser cela en allant plus vite. Le but, c’est donc d’aller le plus vite possible

car plus on avance sur le parcours, plus ils ont le temps de se reposer.

Journaliste: Vous devez être en parfaite symbiose avec vos chiens que vous

connaissez depuis des années. Comment leur parlez-vous? Comment trouvez-vous

l’équilibre entre autorité et tendresse?

Romain Beaumard: C’est un équilibre assez naturel, dans la mesure où on parle

beaucoup à ses complices, à ses amis. Je leur remonte les bretelles quand il le faut

et les encourage quand ils en ont besoin. Ces chiens sont au-delà de la période de

dressage, il suffit d’élever un peu la voix de temps en temps et ils interprètent très

vite. Naturellement, ils comprennent quand je leur parle, ils connaissent une

quinzaine à une vingtaine de mots et comprennent d’après mon ton si je suis

heureux, en colère, impatient …

Journaliste: Quels animaux avez-vous rencontrés lors de vos périples et qui vous

ont marqués? Et quelles sont les réactions des chiens dans un milieu sauvage et

naturel, face aux loups notamment?

Romain Beaumard: Les animaux que l’on voit beaucoup, ce sont les loups car les

chiens les attirent. Ce sont en effet des animaux très territoriaux, qui ne supportent

pas la présence d’autres animaux, en particulier des chiens, sur leurs territoires. La

réaction des chiens est souvent assez prudente, ils craignent les loups qu’ils savent

plus forts qu’eux. J’ai pu voir de nombreux autres animaux comme des lynx, des

mouflons, des perdrix des neiges, des chevreuils de Sibérie …

Journaliste: Vous décidez aujourd’hui d’arrêter ce genre d’aventures pour votre

plaisir afin de vous consacrer à des projets d’éducation à l’environnement.

Pourquoi une telle démarche, de l’aventurier au pédagogue?

Romain Beaumard: Je vais continuer à faire beaucoup de choses avec mes chiens

mais de façon moins ambitieuse. J’ai effectivement moins de plaisir qu’autrefois

car j’ai pu voir combien ces territoires fragiles sont aujourd’hui abîmés. Je vais

utiliser ce que je sais faire: faire rêver, pour que la prise de conscience soit de plus

en plus grande et que les générations futures puissent profiter des mêmes choses

dont j’ai pu profiter moi-même.

2.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Dans le Grand Nord, les chiens sont très sensibles ...

 

1) à la neige.

2) au froid.

3) au vent.

Расшифровка записи

Journaliste: Entre 2005 et 2006, l‘explorateur Romain Beaumard a parcouru

8 000 km à travers la Sibérie, affrontant neige et vent avec son attelage de 10

chiens. Il évoque les conditions extrêmes de ces contrées pour lesquelles

l’adaptation reste le mot-clé. Les chiens ne souffrent pas du froid et peuvent

résister à de très basses températures. Par contre, ils sont très sensibles au vent.

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi?

Romain Beaumard: Il s’agit d’un phénomène très simple et bien connu . Un corps

vivant perd un degré par mètre seconde de vent. Il est donc préférable d’être

exposé à une température de -50°C sans vent qu’à une température de -20°C avec

un vent de 40 m/s. Tous les animaux sauvages qui habitent dans le grand Nord

connaissent inconsciemment ce phénomène. Les loups par exemple s’arrêtent pour

se reposer dans des endroits parfaitement abrités du vent.

Journaliste: Comment s’est déroulé l’entraînement chez vous, au Québec, pendant

un an? Comment procédez-vous pour préparer vos chiens de traîneau à effectuer

des trajets de parfois plus de 100 km?

Romain Beaumard: C’est un entraînement progressif qui vise à gérer le plaisir

des chiens. Ils aiment en effet courir, il faut donc que cela reste un plaisir. Le but

est de ne jamais pousser les chiens au maximum de leurs capacités, ainsi les chiens

auront toujours la frustration de ne pas avoir atteint leurs limites. Ils vont ensuite

compenser cela en allant plus vite. Le but, c’est donc d’aller le plus vite possible

car plus on avance sur le parcours, plus ils ont le temps de se reposer.

Journaliste: Vous devez être en parfaite symbiose avec vos chiens que vous

connaissez depuis des années. Comment leur parlez-vous? Comment trouvez-vous

l’équilibre entre autorité et tendresse?

Romain Beaumard: C’est un équilibre assez naturel, dans la mesure où on parle

beaucoup à ses complices, à ses amis. Je leur remonte les bretelles quand il le faut

et les encourage quand ils en ont besoin. Ces chiens sont au-delà de la période de

dressage, il suffit d’élever un peu la voix de temps en temps et ils interprètent très

vite. Naturellement, ils comprennent quand je leur parle, ils connaissent une

quinzaine à une vingtaine de mots et comprennent d’après mon ton si je suis

heureux, en colère, impatient …

Journaliste: Quels animaux avez-vous rencontrés lors de vos périples et qui vous

ont marqués? Et quelles sont les réactions des chiens dans un milieu sauvage et

naturel, face aux loups notamment?

Romain Beaumard: Les animaux que l’on voit beaucoup, ce sont les loups car les

chiens les attirent. Ce sont en effet des animaux très territoriaux, qui ne supportent

pas la présence d’autres animaux, en particulier des chiens, sur leurs territoires. La

réaction des chiens est souvent assez prudente, ils craignent les loups qu’ils savent

plus forts qu’eux. J’ai pu voir de nombreux autres animaux comme des lynx, des

mouflons, des perdrix des neiges, des chevreuils de Sibérie …

Journaliste: Vous décidez aujourd’hui d’arrêter ce genre d’aventures pour votre

plaisir afin de vous consacrer à des projets d’éducation à l’environnement.

Pourquoi une telle démarche, de l’aventurier au pédagogue?

Romain Beaumard: Je vais continuer à faire beaucoup de choses avec mes chiens

mais de façon moins ambitieuse. J’ai effectivement moins de plaisir qu’autrefois

car j’ai pu voir combien ces territoires fragiles sont aujourd’hui abîmés. Je vais

utiliser ce que je sais faire: faire rêver, pour que la prise de conscience soit de plus

en plus grande et que les générations futures puissent profiter des mêmes choses

dont j’ai pu profiter moi-même.

3.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

D’après Romain Beaumard pour les chiens courir est ...

 

1) une nécessité.

2) une contrainte.

3) un plaisir.

Расшифровка записи

Journaliste: Entre 2005 et 2006, l‘explorateur Romain Beaumard a parcouru

8 000 km à travers la Sibérie, affrontant neige et vent avec son attelage de 10

chiens. Il évoque les conditions extrêmes de ces contrées pour lesquelles

l’adaptation reste le mot-clé. Les chiens ne souffrent pas du froid et peuvent

résister à de très basses températures. Par contre, ils sont très sensibles au vent.

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi?

Romain Beaumard: Il s’agit d’un phénomène très simple et bien connu . Un corps

vivant perd un degré par mètre seconde de vent. Il est donc préférable d’être

exposé à une température de -50°C sans vent qu’à une température de -20°C avec

un vent de 40 m/s. Tous les animaux sauvages qui habitent dans le grand Nord

connaissent inconsciemment ce phénomène. Les loups par exemple s’arrêtent pour

se reposer dans des endroits parfaitement abrités du vent.

Journaliste: Comment s’est déroulé l’entraînement chez vous, au Québec, pendant

un an? Comment procédez-vous pour préparer vos chiens de traîneau à effectuer

des trajets de parfois plus de 100 km?

Romain Beaumard: C’est un entraînement progressif qui vise à gérer le plaisir

des chiens. Ils aiment en effet courir, il faut donc que cela reste un plaisir. Le but

est de ne jamais pousser les chiens au maximum de leurs capacités, ainsi les chiens

auront toujours la frustration de ne pas avoir atteint leurs limites. Ils vont ensuite

compenser cela en allant plus vite. Le but, c’est donc d’aller le plus vite possible

car plus on avance sur le parcours, plus ils ont le temps de se reposer.

Journaliste: Vous devez être en parfaite symbiose avec vos chiens que vous

connaissez depuis des années. Comment leur parlez-vous? Comment trouvez-vous

l’équilibre entre autorité et tendresse?

Romain Beaumard: C’est un équilibre assez naturel, dans la mesure où on parle

beaucoup à ses complices, à ses amis. Je leur remonte les bretelles quand il le faut

et les encourage quand ils en ont besoin. Ces chiens sont au-delà de la période de

dressage, il suffit d’élever un peu la voix de temps en temps et ils interprètent très

vite. Naturellement, ils comprennent quand je leur parle, ils connaissent une

quinzaine à une vingtaine de mots et comprennent d’après mon ton si je suis

heureux, en colère, impatient …

Journaliste: Quels animaux avez-vous rencontrés lors de vos périples et qui vous

ont marqués? Et quelles sont les réactions des chiens dans un milieu sauvage et

naturel, face aux loups notamment?

Romain Beaumard: Les animaux que l’on voit beaucoup, ce sont les loups car les

chiens les attirent. Ce sont en effet des animaux très territoriaux, qui ne supportent

pas la présence d’autres animaux, en particulier des chiens, sur leurs territoires. La

réaction des chiens est souvent assez prudente, ils craignent les loups qu’ils savent

plus forts qu’eux. J’ai pu voir de nombreux autres animaux comme des lynx, des

mouflons, des perdrix des neiges, des chevreuils de Sibérie …

Journaliste: Vous décidez aujourd’hui d’arrêter ce genre d’aventures pour votre

plaisir afin de vous consacrer à des projets d’éducation à l’environnement.

Pourquoi une telle démarche, de l’aventurier au pédagogue?

Romain Beaumard: Je vais continuer à faire beaucoup de choses avec mes chiens

mais de façon moins ambitieuse. J’ai effectivement moins de plaisir qu’autrefois

car j’ai pu voir combien ces territoires fragiles sont aujourd’hui abîmés. Je vais

utiliser ce que je sais faire: faire rêver, pour que la prise de conscience soit de plus

en plus grande et que les générations futures puissent profiter des mêmes choses

dont j’ai pu profiter moi-même.

4.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

D’après Romain Beaumard, quel est le but des chiens d’aller le plus vite possible?

 

1) d’avoir plus de temps de se reposer.

2) d’avoir plus de nourriture.

3) de faire plaisir au maître.

Расшифровка записи

Journaliste: Entre 2005 et 2006, l‘explorateur Romain Beaumard a parcouru

8 000 km à travers la Sibérie, affrontant neige et vent avec son attelage de 10

chiens. Il évoque les conditions extrêmes de ces contrées pour lesquelles

l’adaptation reste le mot-clé. Les chiens ne souffrent pas du froid et peuvent

résister à de très basses températures. Par contre, ils sont très sensibles au vent.

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi?

Romain Beaumard: Il s’agit d’un phénomène très simple et bien connu . Un corps

vivant perd un degré par mètre seconde de vent. Il est donc préférable d’être

exposé à une température de -50°C sans vent qu’à une température de -20°C avec

un vent de 40 m/s. Tous les animaux sauvages qui habitent dans le grand Nord

connaissent inconsciemment ce phénomène. Les loups par exemple s’arrêtent pour

se reposer dans des endroits parfaitement abrités du vent.

Journaliste: Comment s’est déroulé l’entraînement chez vous, au Québec, pendant

un an? Comment procédez-vous pour préparer vos chiens de traîneau à effectuer

des trajets de parfois plus de 100 km?

Romain Beaumard: C’est un entraînement progressif qui vise à gérer le plaisir

des chiens. Ils aiment en effet courir, il faut donc que cela reste un plaisir. Le but

est de ne jamais pousser les chiens au maximum de leurs capacités, ainsi les chiens

auront toujours la frustration de ne pas avoir atteint leurs limites. Ils vont ensuite

compenser cela en allant plus vite. Le but, c’est donc d’aller le plus vite possible

car plus on avance sur le parcours, plus ils ont le temps de se reposer.

Journaliste: Vous devez être en parfaite symbiose avec vos chiens que vous

connaissez depuis des années. Comment leur parlez-vous? Comment trouvez-vous

l’équilibre entre autorité et tendresse?

Romain Beaumard: C’est un équilibre assez naturel, dans la mesure où on parle

beaucoup à ses complices, à ses amis. Je leur remonte les bretelles quand il le faut

et les encourage quand ils en ont besoin. Ces chiens sont au-delà de la période de

dressage, il suffit d’élever un peu la voix de temps en temps et ils interprètent très

vite. Naturellement, ils comprennent quand je leur parle, ils connaissent une

quinzaine à une vingtaine de mots et comprennent d’après mon ton si je suis

heureux, en colère, impatient …

Journaliste: Quels animaux avez-vous rencontrés lors de vos périples et qui vous

ont marqués? Et quelles sont les réactions des chiens dans un milieu sauvage et

naturel, face aux loups notamment?

Romain Beaumard: Les animaux que l’on voit beaucoup, ce sont les loups car les

chiens les attirent. Ce sont en effet des animaux très territoriaux, qui ne supportent

pas la présence d’autres animaux, en particulier des chiens, sur leurs territoires. La

réaction des chiens est souvent assez prudente, ils craignent les loups qu’ils savent

plus forts qu’eux. J’ai pu voir de nombreux autres animaux comme des lynx, des

mouflons, des perdrix des neiges, des chevreuils de Sibérie …

Journaliste: Vous décidez aujourd’hui d’arrêter ce genre d’aventures pour votre

plaisir afin de vous consacrer à des projets d’éducation à l’environnement.

Pourquoi une telle démarche, de l’aventurier au pédagogue?

Romain Beaumard: Je vais continuer à faire beaucoup de choses avec mes chiens

mais de façon moins ambitieuse. J’ai effectivement moins de plaisir qu’autrefois

car j’ai pu voir combien ces territoires fragiles sont aujourd’hui abîmés. Je vais

utiliser ce que je sais faire: faire rêver, pour que la prise de conscience soit de plus

en plus grande et que les générations futures puissent profiter des mêmes choses

dont j’ai pu profiter moi-même.

5.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Comment Romain Beaumard fait-il obéir ses chiens?

 

1) Il les punit.

2) Il leur parle.

3) Il leur donne de bonnes choses à manger.

Расшифровка записи

Journaliste: Entre 2005 et 2006, l‘explorateur Romain Beaumard a parcouru

8 000 km à travers la Sibérie, affrontant neige et vent avec son attelage de 10

chiens. Il évoque les conditions extrêmes de ces contrées pour lesquelles

l’adaptation reste le mot-clé. Les chiens ne souffrent pas du froid et peuvent

résister à de très basses températures. Par contre, ils sont très sensibles au vent.

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi?

Romain Beaumard: Il s’agit d’un phénomène très simple et bien connu . Un corps

vivant perd un degré par mètre seconde de vent. Il est donc préférable d’être

exposé à une température de -50°C sans vent qu’à une température de -20°C avec

un vent de 40 m/s. Tous les animaux sauvages qui habitent dans le grand Nord

connaissent inconsciemment ce phénomène. Les loups par exemple s’arrêtent pour

se reposer dans des endroits parfaitement abrités du vent.

Journaliste: Comment s’est déroulé l’entraînement chez vous, au Québec, pendant

un an? Comment procédez-vous pour préparer vos chiens de traîneau à effectuer

des trajets de parfois plus de 100 km?

Romain Beaumard: C’est un entraînement progressif qui vise à gérer le plaisir

des chiens. Ils aiment en effet courir, il faut donc que cela reste un plaisir. Le but

est de ne jamais pousser les chiens au maximum de leurs capacités, ainsi les chiens

auront toujours la frustration de ne pas avoir atteint leurs limites. Ils vont ensuite

compenser cela en allant plus vite. Le but, c’est donc d’aller le plus vite possible

car plus on avance sur le parcours, plus ils ont le temps de se reposer.

Journaliste: Vous devez être en parfaite symbiose avec vos chiens que vous

connaissez depuis des années. Comment leur parlez-vous? Comment trouvez-vous

l’équilibre entre autorité et tendresse?

Romain Beaumard: C’est un équilibre assez naturel, dans la mesure où on parle

beaucoup à ses complices, à ses amis. Je leur remonte les bretelles quand il le faut

et les encourage quand ils en ont besoin. Ces chiens sont au-delà de la période de

dressage, il suffit d’élever un peu la voix de temps en temps et ils interprètent très

vite. Naturellement, ils comprennent quand je leur parle, ils connaissent une

quinzaine à une vingtaine de mots et comprennent d’après mon ton si je suis

heureux, en colère, impatient …

Journaliste: Quels animaux avez-vous rencontrés lors de vos périples et qui vous

ont marqués? Et quelles sont les réactions des chiens dans un milieu sauvage et

naturel, face aux loups notamment?

Romain Beaumard: Les animaux que l’on voit beaucoup, ce sont les loups car les

chiens les attirent. Ce sont en effet des animaux très territoriaux, qui ne supportent

pas la présence d’autres animaux, en particulier des chiens, sur leurs territoires. La

réaction des chiens est souvent assez prudente, ils craignent les loups qu’ils savent

plus forts qu’eux. J’ai pu voir de nombreux autres animaux comme des lynx, des

mouflons, des perdrix des neiges, des chevreuils de Sibérie …

Journaliste: Vous décidez aujourd’hui d’arrêter ce genre d’aventures pour votre

plaisir afin de vous consacrer à des projets d’éducation à l’environnement.

Pourquoi une telle démarche, de l’aventurier au pédagogue?

Romain Beaumard: Je vais continuer à faire beaucoup de choses avec mes chiens

mais de façon moins ambitieuse. J’ai effectivement moins de plaisir qu’autrefois

car j’ai pu voir combien ces territoires fragiles sont aujourd’hui abîmés. Je vais

utiliser ce que je sais faire: faire rêver, pour que la prise de conscience soit de plus

en plus grande et que les générations futures puissent profiter des mêmes choses

dont j’ai pu profiter moi-même.

6.

Установите соответствие между заголовками 1–8 и текстами A–G. Запишите свои ответы в таблицу. Используйте каждую цифру только один раз. В задании есть один лишний заголовок.

 

1. Sport

2. Carnet du jour

3. Logement

4. Syndicats

5. Juridiction

6. Météo

7. Mode

8. Archéologie

 

A. Les mosaïques chrétiennes du IIIe siècle qui recouvraient le sol de la plus ancienne église de Terre sainte ont été découvertes sous le sol de la prison israélienne. Selon les spécialistes, les ruines datent d’avant la légalisation du christianisme dans l’empire byzantin.

 

B. Meilleur pilote français de rallye dans les années 80, Jean Ragnotti a réalisé une carrière de 20 ans au cours de laquelle il a gagné trois manches du championnat du monde. Il n’a jamais entendu parler du dopage dans le monde automobile. Mais il perdait trois kilos par jour lors d’un rallye.

 

C. Picardie. Le temps ensoleillé en matinée. Le ciel se voile puis se couvre en cours d’après-midi avec quelques pluies. Mardi, l’alternance de passages nuageux et de belles périodes ensoleillées dans l’intérieur des terres, sur le littoral le soleil est moins généreux.

 

D. Dans le cadre de la manifestation les Arts au vert, J.-M. Pelt anime la conférence « Les langages de la nature : la communication chez les animaux et les plantes » , suivie d’un débat sur la conversation de la flore.

 

E. La notion « le harcèlement au travail » a fait son apparition dans le code du travail grâce à la loi du 11 juin 2002 qui vise à protéger les travailleurs et oblige l’employeur à prendre les mesures de prévention.

 

F. Le styliste Stella McCartney réalise une collection de quarante pièces uniques pour la célèbre marque suédoise Hennes et Mauritz. Les « fashions » s’impatientent et les vendeurs sont sur le pied de guerre pour installer les vêtements de la créatrice avant le 9 novembre 2010.

 

G. Seize communes disent oui à la maison à 100 000 euros. Moins de dix mois après l’annonce de Jean-Louis Barloo on va proposer aux habitants à faibles ressources la maison à petit prix. Le Crédit foncier estime à 1 500 euros le revenu minimum nécessaire pour se lancer dans un crédit d’achat.

 

ТекстABCDEFG
Заголовок

7.

Преобразуйте, если это необходимо, слово RENCONTRER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Un conseil que je peux donner aux voyageurs, c'est de se renseigner un minimum sur les coutumes des pays qu'ils visitent. Ce n'était pas mon cas quand je suis allée en Chine. Quelques jours après mon arrivée, j' _________________ une jeune fille très gentille.

8.

Преобразуйте, если это необходимо, слово LE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Ceux qui sont présentés ici nous ont semblé représentatifs de l’ensemble de la classe, mais nous tenons à féliciter tous les élèves et nous __________________ remercions pour ce qu’ils nous ont donné à lire.

9.

Преобразуйте, если это необходимо, слово ÊTRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Les Francs sont les derniers envahisseurs germaniques. Ils donnent leur nom à la France mais pas leur langue. Toute la Gaule parle alors un latin populaire: c’ __________________ le roman. Il se diversifie en de nombreux dialectes.

10.

Преобразуйте, если это необходимо, слово BEAU так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Blanche-Neige

 

Il était une fois, dans un pays lointain, une princesse _______________ comme le jour, jalousée par sa marâtre.

11.

Преобразуйте, если это необходимо, слово COMMENCER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

 

NOTRE-DAME

Erigée sur le lieu même où une basilique chrétienne avait déjà pris la place d’un temple de l’époque romaine, Notre-Dame a résulté de la décision de Maurice Sully qui, en 1163, a fait

__________________ la construction du choeur.

12.

Преобразуйте, если это необходимо, слово DESCENDRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Les réformes sont toujours difficiles à faire passer pour le gouvernement français car les citoyens __________________ facilement dans la rue pour manifester. À cause de cela, les personnes qui sont au pouvoir préfèrent souvent attendre ou ne rien faire.

13.

Прочитайте текст и заполните пропуски 13–18 словами, напечатанными в правой колонке под цифрами 1–8. Каждое из этих слов может быть использовано только один раз. В ответе укажите цифры, под которыми значатся выбранные Вами слова. Два слова в этом списке 1–8 лишние.

 

1) observer

2) spéciale

3) cherchaient

4) explorations

5) américain

6) trouvaient

7) nom

8) recherches

 

Les astronomes la 13______ depuis longtemps.


Pluton

La neuvième planète du système solaire fut découverte en 1930.

Les astronomes la 13______ depuis longtemps. Leurs calculs avaient prédit la présence d'une planète au delà de Neptune, mais il n’en y avait pas de preuves. Elle était trop éloignée pour qu’on puisse l’ 14______ avec les téléscopes d’autrefois. Pourtant un jeune astronome amateur 15______ réussit à faire ses photos. Il n’avait que vingt quatre ans et il n’avait pas de formation 16______. Mais il était passionné d’astronomie et poursuivait les 17______ de la neuvième planète. Pluton à été nommée en référence au dieu romain des enfers, dans la mythologie. Ce 18______ fut proposé par une fille britannique qui avait 11 ans.

14.

Прочитайте текст и заполните пропуски 13–18 словами, напечатанными в правой колонке под цифрами 1–8. Каждое из этих слов может быть использовано только один раз. В ответе укажите цифры, под которыми значатся выбранные Вами слова. Два слова в этом списке 1–8 лишние.

 

1) observer

2) spéciale

3) cherchaient

4) explorations

5) américain

6) trouvaient

7) nom

8) recherches

 

Elle était trop éloignée pour qu’on puisse l’ 14______ avec les téléscopes d’autrefois.


Pluton

La neuvième planète du système solaire fut découverte en 1930.

Les astronomes la 13______ depuis longtemps. Leurs calculs avaient prédit la présence d'une planète au delà de Neptune, mais il n’en y avait pas de preuves. Elle était trop éloignée pour qu’on puisse l’ 14______ avec les téléscopes d’autrefois. Pourtant un jeune astronome amateur 15______ réussit à faire ses photos. Il n’avait que vingt quatre ans et il n’avait pas de formation 16______. Mais il était passionné d’astronomie et poursuivait les 17______ de la neuvième planète. Pluton à été nommée en référence au dieu romain des enfers, dans la mythologie. Ce 18______ fut proposé par une fille britannique qui avait 11 ans.

15.

Прочитайте текст и заполните пропуски 13–18 словами, напечатанными в правой колонке под цифрами 1–8. Каждое из этих слов может быть использовано только один раз. В ответе укажите цифры, под которыми значатся выбранные Вами слова. Два слова в этом списке 1–8 лишние.

 

1) observer

2) spéciale

3) cherchaient

4) explorations

5) américain

6) trouvaient

7) nom

8) recherches

 

Pourtant un jeune astronome amateur 15______ réussit à faire ses photos.


Pluton

La neuvième planète du système solaire fut découverte en 1930.

Les astronomes la 13______ depuis longtemps. Leurs calculs avaient prédit la présence d'une planète au delà de Neptune, mais il n’en y avait pas de preuves. Elle était trop éloignée pour qu’on puisse l’ 14______ avec les téléscopes d’autrefois. Pourtant un jeune astronome amateur 15______ réussit à faire ses photos. Il n’avait que vingt quatre ans et il n’avait pas de formation 16______. Mais il était passionné d’astronomie et poursuivait les 17______ de la neuvième planète. Pluton à été nommée en référence au dieu romain des enfers, dans la mythologie. Ce 18______ fut proposé par une fille britannique qui avait 11 ans.

16.

Прочитайте текст и заполните пропуски 13–18 словами, напечатанными в правой колонке под цифрами 1–8. Каждое из этих слов может быть использовано только один раз. В ответе укажите цифры, под которыми значатся выбранные Вами слова. Два слова в этом списке 1–8 лишние.

 

1) observer

2) spéciale

3) cherchaient

4) explorations

5) américain

6) trouvaient

7) nom

8) recherches

 

Il n’avait que vingt quatre ans et il n’avait pas de formation 16______.


Pluton

La neuvième planète du système solaire fut découverte en 1930.

Les astronomes la 13______ depuis longtemps. Leurs calculs avaient prédit la présence d'une planète au delà de Neptune, mais il n’en y avait pas de preuves. Elle était trop éloignée pour qu’on puisse l’ 14______ avec les téléscopes d’autrefois. Pourtant un jeune astronome amateur 15______ réussit à faire ses photos. Il n’avait que vingt quatre ans et il n’avait pas de formation 16______. Mais il était passionné d’astronomie et poursuivait les 17______ de la neuvième planète. Pluton à été nommée en référence au dieu romain des enfers, dans la mythologie. Ce 18______ fut proposé par une fille britannique qui avait 11 ans.

17.

Прочитайте текст и заполните пропуски 13–18 словами, напечатанными в правой колонке под цифрами 1–8. Каждое из этих слов может быть использовано только один раз. В ответе укажите цифры, под которыми значатся выбранные Вами слова. Два слова в этом списке 1–8 лишние.

 

1) observer

2) spéciale

3) cherchaient

4) explorations

5) américain

6) trouvaient

7) nom

8) recherches

 

Mais il était passionné d’astronomie et poursuivait les 17______ de la neuvième planète.


Pluton

La neuvième planète du système solaire fut découverte en 1930.

Les astronomes la 13______ depuis longtemps. Leurs calculs avaient prédit la présence d'une planète au delà de Neptune, mais il n’en y avait pas de preuves. Elle était trop éloignée pour qu’on puisse l’ 14______ avec les téléscopes d’autrefois. Pourtant un jeune astronome amateur 15______ réussit à faire ses photos. Il n’avait que vingt quatre ans et il n’avait pas de formation 16______. Mais il était passionné d’astronomie et poursuivait les 17______ de la neuvième planète. Pluton à été nommée en référence au dieu romain des enfers, dans la mythologie. Ce 18______ fut proposé par une fille britannique qui avait 11 ans.

18.

Прочитайте текст и заполните пропуски 13–18 словами, напечатанными в правой колонке под цифрами 1–8. Каждое из этих слов может быть использовано только один раз. В ответе укажите цифры, под которыми значатся выбранные Вами слова. Два слова в этом списке 1–8 лишние.

 

1) observer

2) spéciale

3) cherchaient

4) explorations

5) américain

6) trouvaient

7) nom

8) recherches

 

Ce 18______ fut proposé par une fille britannique qui avait 11 ans.


Pluton

La neuvième planète du système solaire fut découverte en 1930.

Les astronomes la 13______ depuis longtemps. Leurs calculs avaient prédit la présence d'une planète au delà de Neptune, mais il n’en y avait pas de preuves. Elle était trop éloignée pour qu’on puisse l’ 14______ avec les téléscopes d’autrefois. Pourtant un jeune astronome amateur 15______ réussit à faire ses photos. Il n’avait que vingt quatre ans et il n’avait pas de formation 16______. Mais il était passionné d’astronomie et poursuivait les 17______ de la neuvième planète. Pluton à été nommée en référence au dieu romain des enfers, dans la mythologie. Ce 18______ fut proposé par une fille britannique qui avait 11 ans.

19.

Imaginez que vous êtes en train de préparer un projet avec votre ami. Vous avez trouvé un texte très intéressant et vous voulez le lire à votre ami. Vous avez 1 mn 30 pour lire ce texte en silence, puis 1 mn 30 pour le lire à haute voix.

 

L'Antarctique est l'endroit le plus sec sur terre. Les parties de ce continent n'ont pas vu la pluie depuis deux millions d'années. Un désert est techniquement défini comme un lieu qui reçoit moins de 10 pouces de pluie par an. Le Sahara obtient juste 1 pouce de pluie par an.

Ainsi que l'endroit le plus sec sur terre, l'Antarctique peut également prétendre être le plus humide et plus venteux. Soixante-dix pour cent de l'eau douce de la planète se trouve là, dans la forme de glace, et ses vitesses de vent sont les plus rapides jamais enregistrés. Les conditions uniques dans les vallées sèches de l'Antarctique sont causés par les vents dits catabatiques. Elles se produisent lorsque air froid et dense est tiré vers le bas tout simplement par la force de gravité. Bien que l'Antarctique est un désert, ces pièces complètement sèches de celui-ci sont appelés, peu ironiquement, oasis. Ils sont si semblables aux conditions sur Mars que la NASA les a utilisées pour tester la mission Viking.

20.

Imaginez que ces photos appartiennent à votre album. Choisissez-en une pour la présenter à votre ami/e.

 

 

Vous avez 1 mn 30 pour réfléchir, puis vous présenterez la photo choisie. Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Pendant la présentation de votre photo n’oubliez pas de mentionner:

 

• où et quand elle a été prise

• qui ou quoi y est représenté

• ce qui se passe

• pourquoi vous tenez à la garder dans votre album

• pourquoi vous avez décidé de la montrer à votre ami/e

 

Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique. Commencez par la phrase "J'ai choisi la photo N°...".