№№ заданий Пояснения Ответы Ключ Добавить инструкцию Критерии
PDF-версия PDF-версия (вертикальная) PDF-версия (крупный шрифт) PDF-версия (с большим полем) Версия для копирования в MS Word
Вариант № 3409

1.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Dans quel pays a-t-on constaté que la lecture devient un passe-temps honteux pour les jeunes?

 

1) En France

2) Aux Etats-Unis

3) Au Royaume-Uni

Расшифровка записи

La lecture, où en sommes-nous?

 

Le Point.fr: Au Royaume-Uni, on s'inquiète. Selon une étude récente, le nombre des lecteurs parmi les jeunes de 14 à 16 ans aurait diminué au cours des sept dernières années. Et 17% d'entre eux se diraient "embarrassés" à l'idée d'être surpris en train de lire par un de leurs camarades. Où en est-on en France? La sociologue Sylvie Octobre, chargée d'études sur les jeunes, dresse un état des lieux.

Constate-t-on en France le même type de décrochage qu'au Royaume-Uni dans la pratique de la lecture?

Sylvie Octobre: Chez nous, la lecture papier chute au collège et au lycée, alors qu'elle fait partie importante des loisirs quotidiens des enfants au primaire. Les chiffres sont nets: chez les enfants de 11 ans, 33,5% disent lire un livre tous les jours pour leur plaisir. Ils sont 18% à 13 ans, 14% à 15 ans, et seulement 9% à 17 ans.

Le Point.fr: Que se passe-t-il à l'adolescence, pourquoi on commence à lire moins?

Sylvie Octobre: On se détache de sa famille, on découvre les copains, les réseaux sociaux, les moyens de communication de masse : ce qui compte à cet âge, c'est être en lien permanent avec les amis. Or, cela ne va pas avec la lecture, qui est une activité solitaire, calme...

Le Point.fr: Internet et les réseaux sociaux accélèrent-ils le décrochage?

Sylvie Octobre: Non. La baisse de la lecture est un phénomène générationnel, que l'on observe depuis les années 1960. Chaque génération d'adultes qui arrive sur le "marché de la lecture" lit, pour ses loisirs, moins que la précédente. Il n'y a donc pas de raison que les jeunes échappent à la règle. En revanche, et c'est tout le paradoxe de la lecture, chaque génération lit plus que la précédente pour le travail: dans une économie tertiarisée, la lecture est beaucoup plus mobilisée, elle est le vecteur d'informations essentiel.

Le Point.fr: Donc, la lecture devient-elle une pratique de l'élite?

Sylvie Octobre: D'une manière générale, c'est plutôt l'inverse : entre les gens qui font des études et les autres, les types de lecture se rapprochent... au profit d'une baisse. On lit moins aujourd'hui qu'hier, les élites comme les autres.

Le Point.fr: Alors même qu'on fait davantage lire les enfants.

Sylvie Octobre: Oui, parce qu'il y a une représentation sociale de ce qu'est la lecture. On ne discute pas du fait qu'il est bon de donner des livres à un enfant ou à un ado. Tout le monde est d'accord, ne serait-ce que parce qu'on sait que les

lecteurs sont de meilleurs élèves. Mais on est passé d'un monde, dans les années 60, où les élites avaient été formées aux humanités à un monde où elles sont constituées de polytechniciens, ou de personnes formées en écoles de commerce. Donc de personnes qui n'ont pas le rapport très révérencieux à l'écrit, à la

littérature, qui avait cours auparavant. Elles ont lu, bien sûr, mais autre chose, et n'ont pas du tout le même rapport à la lecture. D'une certaine façon, la culture est déchue. Elle n'est plus un sujet fondamental.

2.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Quelle est la profession de Sylvie Octobre?

 

1) Elle est professeure.

2) Elle est sociologue.

3) Elle est psycholoque.

Расшифровка записи

La lecture, où en sommes-nous?

 

Le Point.fr: Au Royaume-Uni, on s'inquiète. Selon une étude récente, le nombre des lecteurs parmi les jeunes de 14 à 16 ans aurait diminué au cours des sept dernières années. Et 17% d'entre eux se diraient "embarrassés" à l'idée d'être surpris en train de lire par un de leurs camarades. Où en est-on en France? La sociologue Sylvie Octobre, chargée d'études sur les jeunes, dresse un état des lieux.

Constate-t-on en France le même type de décrochage qu'au Royaume-Uni dans la pratique de la lecture?

Sylvie Octobre: Chez nous, la lecture papier chute au collège et au lycée, alors qu'elle fait partie importante des loisirs quotidiens des enfants au primaire. Les chiffres sont nets: chez les enfants de 11 ans, 33,5% disent lire un livre tous les jours pour leur plaisir. Ils sont 18% à 13 ans, 14% à 15 ans, et seulement 9% à 17 ans.

Le Point.fr: Que se passe-t-il à l'adolescence, pourquoi on commence à lire moins?

Sylvie Octobre: On se détache de sa famille, on découvre les copains, les réseaux sociaux, les moyens de communication de masse : ce qui compte à cet âge, c'est être en lien permanent avec les amis. Or, cela ne va pas avec la lecture, qui est une activité solitaire, calme...

Le Point.fr: Internet et les réseaux sociaux accélèrent-ils le décrochage?

Sylvie Octobre: Non. La baisse de la lecture est un phénomène générationnel, que l'on observe depuis les années 1960. Chaque génération d'adultes qui arrive sur le "marché de la lecture" lit, pour ses loisirs, moins que la précédente. Il n'y a donc pas de raison que les jeunes échappent à la règle. En revanche, et c'est tout le paradoxe de la lecture, chaque génération lit plus que la précédente pour le travail: dans une économie tertiarisée, la lecture est beaucoup plus mobilisée, elle est le vecteur d'informations essentiel.

Le Point.fr: Donc, la lecture devient-elle une pratique de l'élite?

Sylvie Octobre: D'une manière générale, c'est plutôt l'inverse : entre les gens qui font des études et les autres, les types de lecture se rapprochent... au profit d'une baisse. On lit moins aujourd'hui qu'hier, les élites comme les autres.

Le Point.fr: Alors même qu'on fait davantage lire les enfants.

Sylvie Octobre: Oui, parce qu'il y a une représentation sociale de ce qu'est la lecture. On ne discute pas du fait qu'il est bon de donner des livres à un enfant ou à un ado. Tout le monde est d'accord, ne serait-ce que parce qu'on sait que les

lecteurs sont de meilleurs élèves. Mais on est passé d'un monde, dans les années 60, où les élites avaient été formées aux humanités à un monde où elles sont constituées de polytechniciens, ou de personnes formées en écoles de commerce. Donc de personnes qui n'ont pas le rapport très révérencieux à l'écrit, à la

littérature, qui avait cours auparavant. Elles ont lu, bien sûr, mais autre chose, et n'ont pas du tout le même rapport à la lecture. D'une certaine façon, la culture est déchue. Elle n'est plus un sujet fondamental.

3.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Aujourd'hui, la lecture reste une partie importante de la vie des jeunes qui sont...

 

1) à l'école primaire.

2) au collège.

3) au lycée.

Расшифровка записи

La lecture, où en sommes-nous?

 

Le Point.fr: Au Royaume-Uni, on s'inquiète. Selon une étude récente, le nombre des lecteurs parmi les jeunes de 14 à 16 ans aurait diminué au cours des sept dernières années. Et 17% d'entre eux se diraient "embarrassés" à l'idée d'être surpris en train de lire par un de leurs camarades. Où en est-on en France? La sociologue Sylvie Octobre, chargée d'études sur les jeunes, dresse un état des lieux.

Constate-t-on en France le même type de décrochage qu'au Royaume-Uni dans la pratique de la lecture?

Sylvie Octobre: Chez nous, la lecture papier chute au collège et au lycée, alors qu'elle fait partie importante des loisirs quotidiens des enfants au primaire. Les chiffres sont nets: chez les enfants de 11 ans, 33,5% disent lire un livre tous les jours pour leur plaisir. Ils sont 18% à 13 ans, 14% à 15 ans, et seulement 9% à 17 ans.

Le Point.fr: Que se passe-t-il à l'adolescence, pourquoi on commence à lire moins?

Sylvie Octobre: On se détache de sa famille, on découvre les copains, les réseaux sociaux, les moyens de communication de masse : ce qui compte à cet âge, c'est être en lien permanent avec les amis. Or, cela ne va pas avec la lecture, qui est une activité solitaire, calme...

Le Point.fr: Internet et les réseaux sociaux accélèrent-ils le décrochage?

Sylvie Octobre: Non. La baisse de la lecture est un phénomène générationnel, que l'on observe depuis les années 1960. Chaque génération d'adultes qui arrive sur le "marché de la lecture" lit, pour ses loisirs, moins que la précédente. Il n'y a donc pas de raison que les jeunes échappent à la règle. En revanche, et c'est tout le paradoxe de la lecture, chaque génération lit plus que la précédente pour le travail: dans une économie tertiarisée, la lecture est beaucoup plus mobilisée, elle est le vecteur d'informations essentiel.

Le Point.fr: Donc, la lecture devient-elle une pratique de l'élite?

Sylvie Octobre: D'une manière générale, c'est plutôt l'inverse : entre les gens qui font des études et les autres, les types de lecture se rapprochent... au profit d'une baisse. On lit moins aujourd'hui qu'hier, les élites comme les autres.

Le Point.fr: Alors même qu'on fait davantage lire les enfants.

Sylvie Octobre: Oui, parce qu'il y a une représentation sociale de ce qu'est la lecture. On ne discute pas du fait qu'il est bon de donner des livres à un enfant ou à un ado. Tout le monde est d'accord, ne serait-ce que parce qu'on sait que les

lecteurs sont de meilleurs élèves. Mais on est passé d'un monde, dans les années 60, où les élites avaient été formées aux humanités à un monde où elles sont constituées de polytechniciens, ou de personnes formées en écoles de commerce. Donc de personnes qui n'ont pas le rapport très révérencieux à l'écrit, à la

littérature, qui avait cours auparavant. Elles ont lu, bien sûr, mais autre chose, et n'ont pas du tout le même rapport à la lecture. D'une certaine façon, la culture est déchue. Elle n'est plus un sujet fondamental.

4.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

Combien de pour cent de jeunes de 17 ans lisent chaque jour pour plaisir?

 

1) 9 %

2) 19 %

3) 39 %

Расшифровка записи

La lecture, où en sommes-nous?

 

Le Point.fr: Au Royaume-Uni, on s'inquiète. Selon une étude récente, le nombre des lecteurs parmi les jeunes de 14 à 16 ans aurait diminué au cours des sept dernières années. Et 17% d'entre eux se diraient "embarrassés" à l'idée d'être surpris en train de lire par un de leurs camarades. Où en est-on en France? La sociologue Sylvie Octobre, chargée d'études sur les jeunes, dresse un état des lieux.

Constate-t-on en France le même type de décrochage qu'au Royaume-Uni dans la pratique de la lecture?

Sylvie Octobre: Chez nous, la lecture papier chute au collège et au lycée, alors qu'elle fait partie importante des loisirs quotidiens des enfants au primaire. Les chiffres sont nets: chez les enfants de 11 ans, 33,5% disent lire un livre tous les jours pour leur plaisir. Ils sont 18% à 13 ans, 14% à 15 ans, et seulement 9% à 17 ans.

Le Point.fr: Que se passe-t-il à l'adolescence, pourquoi on commence à lire moins?

Sylvie Octobre: On se détache de sa famille, on découvre les copains, les réseaux sociaux, les moyens de communication de masse : ce qui compte à cet âge, c'est être en lien permanent avec les amis. Or, cela ne va pas avec la lecture, qui est une activité solitaire, calme...

Le Point.fr: Internet et les réseaux sociaux accélèrent-ils le décrochage?

Sylvie Octobre: Non. La baisse de la lecture est un phénomène générationnel, que l'on observe depuis les années 1960. Chaque génération d'adultes qui arrive sur le "marché de la lecture" lit, pour ses loisirs, moins que la précédente. Il n'y a donc pas de raison que les jeunes échappent à la règle. En revanche, et c'est tout le paradoxe de la lecture, chaque génération lit plus que la précédente pour le travail: dans une économie tertiarisée, la lecture est beaucoup plus mobilisée, elle est le vecteur d'informations essentiel.

Le Point.fr: Donc, la lecture devient-elle une pratique de l'élite?

Sylvie Octobre: D'une manière générale, c'est plutôt l'inverse : entre les gens qui font des études et les autres, les types de lecture se rapprochent... au profit d'une baisse. On lit moins aujourd'hui qu'hier, les élites comme les autres.

Le Point.fr: Alors même qu'on fait davantage lire les enfants.

Sylvie Octobre: Oui, parce qu'il y a une représentation sociale de ce qu'est la lecture. On ne discute pas du fait qu'il est bon de donner des livres à un enfant ou à un ado. Tout le monde est d'accord, ne serait-ce que parce qu'on sait que les

lecteurs sont de meilleurs élèves. Mais on est passé d'un monde, dans les années 60, où les élites avaient été formées aux humanités à un monde où elles sont constituées de polytechniciens, ou de personnes formées en écoles de commerce. Donc de personnes qui n'ont pas le rapport très révérencieux à l'écrit, à la

littérature, qui avait cours auparavant. Elles ont lu, bien sûr, mais autre chose, et n'ont pas du tout le même rapport à la lecture. D'une certaine façon, la culture est déchue. Elle n'est plus un sujet fondamental.

5.

Вы услышите интервью дважды. Выберите правильный ответ 1, 2 или 3.

 

 

La baisse de la lecture est un phénomène observé depuis...

 

1) 1950

2) 1960

3) 1970

Расшифровка записи

La lecture, où en sommes-nous?

 

Le Point.fr: Au Royaume-Uni, on s'inquiète. Selon une étude récente, le nombre des lecteurs parmi les jeunes de 14 à 16 ans aurait diminué au cours des sept dernières années. Et 17% d'entre eux se diraient "embarrassés" à l'idée d'être surpris en train de lire par un de leurs camarades. Où en est-on en France? La sociologue Sylvie Octobre, chargée d'études sur les jeunes, dresse un état des lieux.

Constate-t-on en France le même type de décrochage qu'au Royaume-Uni dans la pratique de la lecture?

Sylvie Octobre: Chez nous, la lecture papier chute au collège et au lycée, alors qu'elle fait partie importante des loisirs quotidiens des enfants au primaire. Les chiffres sont nets: chez les enfants de 11 ans, 33,5% disent lire un livre tous les jours pour leur plaisir. Ils sont 18% à 13 ans, 14% à 15 ans, et seulement 9% à 17 ans.

Le Point.fr: Que se passe-t-il à l'adolescence, pourquoi on commence à lire moins?

Sylvie Octobre: On se détache de sa famille, on découvre les copains, les réseaux sociaux, les moyens de communication de masse : ce qui compte à cet âge, c'est être en lien permanent avec les amis. Or, cela ne va pas avec la lecture, qui est une activité solitaire, calme...

Le Point.fr: Internet et les réseaux sociaux accélèrent-ils le décrochage?

Sylvie Octobre: Non. La baisse de la lecture est un phénomène générationnel, que l'on observe depuis les années 1960. Chaque génération d'adultes qui arrive sur le "marché de la lecture" lit, pour ses loisirs, moins que la précédente. Il n'y a donc pas de raison que les jeunes échappent à la règle. En revanche, et c'est tout le paradoxe de la lecture, chaque génération lit plus que la précédente pour le travail: dans une économie tertiarisée, la lecture est beaucoup plus mobilisée, elle est le vecteur d'informations essentiel.

Le Point.fr: Donc, la lecture devient-elle une pratique de l'élite?

Sylvie Octobre: D'une manière générale, c'est plutôt l'inverse : entre les gens qui font des études et les autres, les types de lecture se rapprochent... au profit d'une baisse. On lit moins aujourd'hui qu'hier, les élites comme les autres.

Le Point.fr: Alors même qu'on fait davantage lire les enfants.

Sylvie Octobre: Oui, parce qu'il y a une représentation sociale de ce qu'est la lecture. On ne discute pas du fait qu'il est bon de donner des livres à un enfant ou à un ado. Tout le monde est d'accord, ne serait-ce que parce qu'on sait que les

lecteurs sont de meilleurs élèves. Mais on est passé d'un monde, dans les années 60, où les élites avaient été formées aux humanités à un monde où elles sont constituées de polytechniciens, ou de personnes formées en écoles de commerce. Donc de personnes qui n'ont pas le rapport très révérencieux à l'écrit, à la

littérature, qui avait cours auparavant. Elles ont lu, bien sûr, mais autre chose, et n'ont pas du tout le même rapport à la lecture. D'une certaine façon, la culture est déchue. Elle n'est plus un sujet fondamental.

6.

Установите соответствие между заголовками 1–8 и текстами A–G. Запишите свои ответы в таблицу. Используйте каждую цифру только один раз. В задании есть один лишний заголовок.

 

1. La pollution atmosphérique

2. L’année la plus chaude? Pas pour tous

3. Nouveau système de circulation

4. Fin de « l’enfant unique »

5. Une fuite de gaz massive

6. Des arbres énormes peuvent disparaître

7. Plus de sacs en plastique!

8. Nouveau roman, nouvelle héroïne

 

A. Auteure de « La Visite à Brooklyn » et de « Ce qui demeure », lauréate du National Book Award pour Charming Billy, la romancière américaine Alice McDermott, rencontrée à Paris, a parlé de son sixième roman. L'héroïne, jeune femme complètement myope, celle-ci n’attire guère, en effet, les regards. « Marie n’a aucun atout, commente Alice McDermott avec tendresse. En plus d’être myope, elle est petite, effacée, pas très belle et elle mène une vie parfaitement lisse. Or c’est justement cela qui m’intéressait....

 

B. La concentration de particules fines dans l’atmosphère est liée à la météo clémente en Italie au mois de décembre. En l’absence de vent et de pluie, l’air ne se renouvelle pas et les particules restent en suspension dans ’atmosphère. Face à l’urgence de la situation, plusieurs grandes villes ont pris des mesures exceptionnelles pour réduire deux sources de pollution : le chauffage et le carburant automobile.

 

C. Des dizaines de millions de grands arbres dans les forêts californiennes sont menacés par la sécheresse historique qui frappe l’Etat depuis 2011, affirme une étude publiée lundi 28 décembre dans Les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences. Les massifs forestiers de la région pourraient subir des changements irréversibles, même si le courant équatorial chaud du Pacifique, El Niño, réapparu cette année, devrait accroître les précipitations en 2016.

 

D. Lundi 28 décembre, la société de distribution «Southern California Gas Co» a annoncé l’avoir précisément localisée dans un puits de forage de gaz naturel sous terre, sur le site d’Aliso Canyon – un ancien gisement de pétrole à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Los Angeles, qui représente l’un des plus grands réservoirs des Etats-Unis. Il faudra encore trois à quatre mois pour neutraliser totalement cet incident industriel majeur.

 

E. À la veille de Noël, on a dévoilé les modalités d’un plan de circulation alternée qui va être expérimenté dans la capitale de l’Inde durant les deux premières semaines du mois de janvier. Or, comme l’ont aussitôt fait remarquer les médias, l’idée de n’autoriser l’usage des véhicules à l’immatriculation impaire que les jours impairs, et les autres les jours pairs, augmente les trafics en tous genres.

 

F. Les sacs en plastique à usage unique devraient disparaître progressivement des caisses de supermarché. Décidée dans le cadre de la loi sur la transition énergétique promulguée en août, la mesure ne sera pas effective avant la fin de mars 2016. Cela signifie que les sacs ne seront pas « formellement » interdits avant cette date, et que les contrevenants ne seront pas sanctionnés. Mais les commerçants sont invités à appliquer la loi dès janvier. Selon le ministère de l’écologie, la Commission européenne a choisi de bloquer la publication du décret jusqu’au 28 mars, afin d’évaluer les risques juridiques de cette mesure et d’éviter les recours des fabricants de sacs.

 

G. Quand on dit que 2015 est l'année la plus chaude il s’agit, bien sûr, de moyennes mondiales, qui recouvrent des disparités régionales. La partie orientale de l’Amérique du Nord a ainsi connu une année plus froide que la normale, tandis que l’Argentine, après un début d’année brûlant, a enregistré le mois d’octobre le plus frais de son histoire. De même, des températures exceptionnellement basses ont été relevées en Antarctique, en raison d’un phénomène atmosphérique propre à la région australe.

 

ТекстABCDEFG
Заголовок

7.

Преобразуйте, если это необходимо, слово DIRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

Les vacances

 

 

Ce qui m’étonne, moi, c’est qu’à la maison on n’a pas encore parlé de vacances! Les autres années, papa dit qu’il veut aller quelque part, maman dit qu’elle veut aller ailleurs. Papa et maman discutent. Ils __________________ qu’ils préfèrent alors rester à la maison, moi je pleure, et puis on va où voulait maman.

8.

Преобразуйте, если это необходимо, слово LE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Ceux qui sont présentés ici nous ont semblé représentatifs de l’ensemble de la classe, mais nous tenons à féliciter tous les élèves et nous __________________ remercions pour ce qu’ils nous ont donné à lire.

9.

Преобразуйте, если это необходимо, слово S’ANIMER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Château de somptueuses fêtes, il n'a aujourd'hui rien perdu de sa vocation et retrouve chaque été son faste. Les jardins __________ de spectacles de comédie à l'italienne et invitent petits et grands à s'initier au billard, au mail, à la quintaine.

10.

Преобразуйте, если это необходимо, слово SE CLASSER так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Au Moyen Age, ces dialectes __________________ en deux grandes catégories: au nord de la Loire, les dialectes d’oïl et au sud, les dialectes d’oc.

11.

Преобразуйте, если это необходимо, слово PRENDRE так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Ensuite, sa carrière de marin l'a mené sur tous les océans, mais les profondeurs des mers l'ont toujours fasciné. C'est à partir de 1952 qu'il __________________ le commandement de la Calypso, un bateau spécialement équipé pour la recherche au fond des mers.

12.

Преобразуйте, если это необходимо, слово SUCCÈS так, чтобы оно грамматически соответствовало содержанию текста.

 

Pendant cinquante ans le commandant Cousteau a inspiré la recherche océanographique et collectionné les __________________ et les distinctions.

13.

Прочитайте текст и заполните пропуски 13–18 словами, напечатанными в правой колонке под цифрами 1–8. Каждое из этих слов может быть использовано только один раз. В ответе укажите цифры, под которыми значатся выбранные Вами слова. Два слова в этом списке 1–8 лишние.

 

1) appliquer

2) unies

3) possède

4) certaines

5) amicales

6) sécurité

7) plusieurs

8) paix

 

Le Conseil de sécurité des Nations unies est l'organe exécutif de l'Organisation des Nations 13______.


Le Conseil de sécurité des Nations

Le Conseil de sécurité des Nations unies est l'organe exécutif de l'Organisation des Nations 13______. D’après la définition il 14______ « la responsabilité principale du maintien de la paix et de la 15______ internationale ». Selon la Charte des Nations unies il dispose pour cela de pouvoirs spécifiques tels que le maintien de la 16______, l'établissement de sanctions internationales et l'intervention militaire. 17______ décisions, appelées résolutions, du Conseil de sécurité ont force exécutoire et « les Membres de l'Organisation conviennent d'accepter et d' 18______ les décisions du Conseil de sécurité».

14.

Прочитайте текст и заполните пропуски 13–18 словами, напечатанными в правой колонке под цифрами 1–8. Каждое из этих слов может быть использовано только один раз. В ответе укажите цифры, под которыми значатся выбранные Вами слова. Два слова в этом списке 1–8 лишние.

 

1) appliquer

2) unies

3) possède

4) certaines

5) amicales

6) sécurité

7) plusieurs

8) paix

 

D’après la définition il 14______ « la responsabilité principale du maintien de la paix et de la 15______ internationale ».

 

Заполните пропуск 14.


Le Conseil de sécurité des Nations

Le Conseil de sécurité des Nations unies est l'organe exécutif de l'Organisation des Nations 13______. D’après la définition il 14______ « la responsabilité principale du maintien de la paix et de la 15______ internationale ». Selon la Charte des Nations unies il dispose pour cela de pouvoirs spécifiques tels que le maintien de la 16______, l'établissement de sanctions internationales et l'intervention militaire. 17______ décisions, appelées résolutions, du Conseil de sécurité ont force exécutoire et « les Membres de l'Organisation conviennent d'accepter et d' 18______ les décisions du Conseil de sécurité».

15.

Прочитайте текст и заполните пропуски 13–18 словами, напечатанными в правой колонке под цифрами 1–8. Каждое из этих слов может быть использовано только один раз. В ответе укажите цифры, под которыми значатся выбранные Вами слова. Два слова в этом списке 1–8 лишние.

 

1) appliquer

2) unies

3) possède

4) certaines

5) amicales

6) sécurité

7) plusieurs

8) paix

 

D’après la définition il 14______ « la responsabilité principale du maintien de la paix et de la 15______ internationale ».

 

Заполните пропуск 15.


Le Conseil de sécurité des Nations

Le Conseil de sécurité des Nations unies est l'organe exécutif de l'Organisation des Nations 13______. D’après la définition il 14______ « la responsabilité principale du maintien de la paix et de la 15______ internationale ». Selon la Charte des Nations unies il dispose pour cela de pouvoirs spécifiques tels que le maintien de la 16______, l'établissement de sanctions internationales et l'intervention militaire. 17______ décisions, appelées résolutions, du Conseil de sécurité ont force exécutoire et « les Membres de l'Organisation conviennent d'accepter et d' 18______ les décisions du Conseil de sécurité».

16.

Прочитайте текст и заполните пропуски 13–18 словами, напечатанными в правой колонке под цифрами 1–8. Каждое из этих слов может быть использовано только один раз. В ответе укажите цифры, под которыми значатся выбранные Вами слова. Два слова в этом списке 1–8 лишние.

 

1) appliquer

2) unies

3) possède

4) certaines

5) amicales

6) sécurité

7) plusieurs

8) paix

 

Selon la Charte des Nations unies il dispose pour cela de pouvoirs spécifiques tels que le maintien de la 16______, l'établissement de sanctions internationales et l'intervention militaire.


Le Conseil de sécurité des Nations

Le Conseil de sécurité des Nations unies est l'organe exécutif de l'Organisation des Nations 13______. D’après la définition il 14______ « la responsabilité principale du maintien de la paix et de la 15______ internationale ». Selon la Charte des Nations unies il dispose pour cela de pouvoirs spécifiques tels que le maintien de la 16______, l'établissement de sanctions internationales et l'intervention militaire. 17______ décisions, appelées résolutions, du Conseil de sécurité ont force exécutoire et « les Membres de l'Organisation conviennent d'accepter et d' 18______ les décisions du Conseil de sécurité».

17.

Прочитайте текст и заполните пропуски 13–18 словами, напечатанными в правой колонке под цифрами 1–8. Каждое из этих слов может быть использовано только один раз. В ответе укажите цифры, под которыми значатся выбранные Вами слова. Два слова в этом списке 1–8 лишние.

 

1) appliquer

2) unies

3) possède

4) certaines

5) amicales

6) sécurité

7) plusieurs

8) paix

 

17______ décisions, appelées résolutions, du Conseil de sécurité ont force exécutoire et « les Membres de l'Organisation conviennent d'accepter et d' 18______ les décisions du Conseil de sécurité».

 

Заполните пропуск 17.


Le Conseil de sécurité des Nations

Le Conseil de sécurité des Nations unies est l'organe exécutif de l'Organisation des Nations 13______. D’après la définition il 14______ « la responsabilité principale du maintien de la paix et de la 15______ internationale ». Selon la Charte des Nations unies il dispose pour cela de pouvoirs spécifiques tels que le maintien de la 16______, l'établissement de sanctions internationales et l'intervention militaire. 17______ décisions, appelées résolutions, du Conseil de sécurité ont force exécutoire et « les Membres de l'Organisation conviennent d'accepter et d' 18______ les décisions du Conseil de sécurité».

18.

Прочитайте текст и заполните пропуски 13–18 словами, напечатанными в правой колонке под цифрами 1–8. Каждое из этих слов может быть использовано только один раз. В ответе укажите цифры, под которыми значатся выбранные Вами слова. Два слова в этом списке 1–8 лишние.

 

1) appliquer

2) unies

3) possède

4) certaines

5) amicales

6) sécurité

7) plusieurs

8) paix

 

17______ décisions, appelées résolutions, du Conseil de sécurité ont force exécutoire et « les Membres de l'Organisation conviennent d'accepter et d' 18______ les décisions du Conseil de sécurité».

 

Заполните пропуск 18.


Le Conseil de sécurité des Nations

Le Conseil de sécurité des Nations unies est l'organe exécutif de l'Organisation des Nations 13______. D’après la définition il 14______ « la responsabilité principale du maintien de la paix et de la 15______ internationale ». Selon la Charte des Nations unies il dispose pour cela de pouvoirs spécifiques tels que le maintien de la 16______, l'établissement de sanctions internationales et l'intervention militaire. 17______ décisions, appelées résolutions, du Conseil de sécurité ont force exécutoire et « les Membres de l'Organisation conviennent d'accepter et d' 18______ les décisions du Conseil de sécurité».

19.

Imaginez que vous êtes en train de préparer un projet avec votre ami. Vous avez trouvé un texte très intéressant et vous voulez le lire à votre ami. Vous avez 1 mn 30 pour lire ce texte en silence, puis 1 mn 30 pour le lire à haute voix.

 

Les caméléons ne changent pas de couleur pour correspondre au fond. Ils changent de couleur en raison de différents états émotionnels. Les caméléons changent de couleur quand, par exemple, ils ont battu une autre caméléon dans un combat. Ils changent de couleur aussi quand ils ont un membre de sexe opposé dans leur vue et ils changent parfois de couleur en raison de fluctuations soit de la lumière soit de la température.

La peau d'un caméléon contient plusieurs couches de cellules spécialisées. La modification de l'équilibre entre ces couches provoque la peau pour refléter différents types de lumière, ce qui rend des caméléons une sorte de roue de couleurs. C'est bizarre comme la conviction qu'ils changent de couleur pour correspondre à l'arrière-plan est persistante. Le mythe apparaît d'abord dans l'œuvre d'un écrivain grec mineur d'histoires divertissantes et biographies. Aristote, beaucoup plus influent et écrit un siècle plus tôt, avait déjà, à juste titre, un lien entre le changement de couleur à la peur. Mais le mythe est revenu avec une persistance incroyable et c'est à ce jour peut-être la seule chose que la plupart des gens pensent «savoir» sur les caméléons.

20.

Imaginez que ces photos appartiennent à votre album. Choisissez-en une pour la présenter à votre ami/e.

 

 

Vous avez 1 mn 30 pour réfléchir, puis vous présenterez la photo choisie. Votre réponse ne doit pas durer plus de 2 minutes (12–15 phrases). Pendant la présentation de votre photo n’oubliez pas de mentionner:

 

• où et quand elle a été prise

• qui ou quoi y est représenté

• ce qui se passe

• pourquoi vous tenez à la garder dans votre album

• pourquoi vous avez décidé de la montrer à votre ami/e

 

Faites votre présentation sous forme d’un monologue cohérent et logique. Commencez par la phrase "J'ai choisi la photo N°..."